24 janvier 2012

Une citation d’Isabelle Filliozat

 

Un copié/collé du blog  Matern'Moi


51xep8cho5l__sl500_aa300_1

Une petite parenthèse parmi les articles écris de mes (nos) mains…
Une citation de la célèbre auteure Isabelle Filliozat à propos de l’allaitement qui résume tellement mes (nos) pensées…

Beaucoup de femmes ne sont pas désireuses d’allaiter. La seule écoute qu’on leur offre, c’est le biberon! Sous couvert de liberté, et dans le but au demeurant honorable de “ne pas culpabiliser les mères qui ne veulent pas allaiter”, on “respecte” son non-désir avec un zèle un peu louche. Jamais on ne l’écoute vraiment dans ses doutes, ses angoisses, ses représentations mentales inconscientes, ses fantasmes, jamais on ne cherche à entendre ses motivations profondes…
En revanche, les femmes qui manifestent le désir d’allaiter sont mises en garde, subtilement intimidées, voire découragées. Combien de mères sont convaincues de ne pas avoir suffisamment de lait ou de produire un lait de “mauvaise qualité”? Fantasmes purs. Il est exceptionnel qu’une femme ne puisse allaiter. Mais plutôt que de vous aider à vous détendre, à vous faire confiance, et à positionner correctement votre bébé, on vous propose de “complémenter” (sous-entendu : vous n’êtes pas capable de nourrir votre bébé). Les biberons de complément auront tôt fait de perturber suffisamment la lactation et le bébé pour que les tétées ne soient plus efficaces, donnant raison aux conseilleurs.
Le biberon sauve des bébés quand la mère est ailleurs, morte, ou malade. Il est utile quand la maman a envie ou besoin de s’absenter pour assumer sa vie professionnelle et sociale. Mais, utilisé systématiquement et surtout sans parole, il ne libère ni les femmes ni les bébés. Outre ses répercussions à longs termes sur la santé, l’usage du biberon contribue à isoler les femmes et coupe les nourrissons de manière très (trop) précoce d’une bonne part de sensorialité.
Les femmes ont besoin de se réunir pour s’informer mais surtout pour échanger, partager, leur intimité, leurs fantasmes, leurs désirs, leurs hontes, leurs déroutes, leur vécu. La parole partagée permet à la femme de faire un vrai choix. Certaines continueront d’opter pour l’allaitement artificiel, mais elles le feront en conscience. Il est important de se parler pour que femmes et bébés ne se privent plus, sans le savoir, d’une irremplaçable et fabuleuse expérience.”

à difuser largement ! ;)

 

 

Posté par aliaflo à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Une citation d’Isabelle Filliozat

Nouveau commentaire